Formation Prévention des risques sur un chantier
  • En 2023, 87% de clients satisfaits

Formation prévention des risques sur un chantier : respecter les principes de sécurité en BTP

Outre la réglementation à laquelle il faudra se conformer (Code du travail), il est nécessaire d'appréhender et d'appliquer des principes de prévention chantier concrets et cohérents lors d'un travail sur tout type de chantier. Parce que la sécurité chantier des différents intervenants doit être respectée, nous dispensons ce stage d'1 jour pour vous donner des solutions visant à mettre en place une politique de sécurité et de prévention des risques sur un chantier de BTP. Cette formation prévention des risques sur un chantier abordera théorie et surtout pratique pour être en phase avec les enjeux relatifs à la santé et à la sécurité.


Objectifs pédagogiques de la formation Prévention des risques sur un chantier

  • Appréhender le cadre réglementaire relatif à la sécurité d’un chantier de construction 
  • Mettre en œuvre une politique de sécurité et de prévention du risque sur un chantier

 


Programme

Programme daté du 10/4/2023

Introduction formation sécurité chantier : maîtriser les enjeux de la prévention des risques

  • Savoir définir les différents types de risque : accident du travail, accident de trajet, maladie  professionnelle
  • Appréhender les enjeux financiers / économiques pour l’entreprise
  • Focus sur le coût des accidents du travail
  • Focus sur le coût maladies professionnelles
  • Focus sur le coût de la gestion administrative des  accidents du travail

Connaître les enjeux liés à la réglementation sécurité des chantiers

  • Retour sur l’obligation de sécurité de résultat de l’employeur et des salariés
  • Faire le point sur les différentes responsabilités : civile, faute inexcusable, pénale, professionnelle

Comment opérer pour assurer la gestion et la prévention des risques sur un chantier ?

  • Identifier les principes généraux de la prévention des risques sur un chantier
  • Mise en place d’une évaluation des risques :
    • Connaître et identifier les différentes familles de dangers
    • Déterminer les dangers et les risques sur un chantier en fonction de la cible
  • Retour sur l’obligation réglementaires du code du travail
    • Le plan de prévention des risques
    • La formation du personnel en lien avec les dangers et l’environnement de travail

Connaître son environnement de travail et les documents connexes au plan de prévention

  • Analyser les différentes documentation sécurité et les sites internet utiles
  • Déterminer le rôle des acteurs internes et externes de la sécurité
  • Focus sur les différents permis à obtenir en fonction du type de chantier
    • Le permis de feux ou le travail par point chaud
    • Le permis de pénétrer dans un espace confiné
    • Le permis de fouille ou la prévention des arrachements

Publics & pré-requis

Public cible

  • Personne compétente désignée par l'employeur
  • Membres du CSE/ CSSCT/ Commission SSCT
  • Correspondants QSE (Qualité-sécurité-environnement)
  • Personnel d'encadrement d'un chantier
  • Manager en BTP 

Pré-requis

Aucun prérequis n'est nécessaire pour suivre la formation prévention des risques sur un chantier


Méthodes pédagogiques

  • Apport théorique et pratique
  • Formation interactive et participative
  • Support de cours formation prévention des risques sur un chantier 
  • Auto évaluation préalable en amont de la formation
  • Évaluation des acquis en fin de formation

Témoignages


« Superbe accueil, excellent formateur ! »
logo les createurs d'emotions

Les Créateurs d'émotions

Laurent L. - Président


« Une formation ludique et enrichissante, menée par un formateur professionnel et passionné. »

Les Toupinets

Ludivine G. - Directrice


« Rien à signaler, tout a été fluide, précis et réactif. Merci à vous. »

Dalkia Nord-ouest

Erwann M. - Gestionnaire de formation

Foire aux questions formation Prévention des risques sur un chantier

La prise en charge des déchets amiantés

La prise en charge des déchets amiantés sur un chantier est une question de santé, mais aussi une problématique agissant sur l'environnement. Leur gestion doit être effectuée de telle sorte à ce qu’aucune émission de fibres d’amiante n’ait lieu. 

Pour cela, ils sont collectés et conditionnés de façon étanche tout au long de leur production. 

La prise en charge des déchets et leur élimination relèvent de la responsabilité du donneur d’ordre, qui est l’origine de la production des déchets, mais aussi de la société qui a réalisé les travaux et qui devient de surcroît détentrice des déchets. 

Le repérage avant travaux : une des missions principales de la prévention des risques sur chantiers

Le repérage avant travaux est une démarche rendue obligatoire par le législateur. Cette étape permet de relever éventuellement une source d’amiante sur un chantier ou un ouvrage avant de lancer une opération adaptée en conséquence.

Ces règles et techniques sont définies dans les articles suivants :

  • L’article L4412-2 du Code du travail ;
  • Les articles R4412-97 à R4412-97-6 du Code du travail ;
  • L’arrêté du 16 juillet 2019 à propos du repérage de l’amiante avant travaux dans certains immeubles.

Prévenir les risques selon le type de chantier

Les travaux de désamiantage

Les travaux de désamiantage ne peuvent être effectués que par une entreprise habilitée à le faire. Les employés de ces sociétés ont recours à des méthodes spécifiques pour procéder au désamiantage : le retrait ou l’encapsulage. Des mesures de protection très strictes sont indispensables pour réaliser l'organisation d'un chantier d’une telle ampleur.

Les travaux de réhabilitation, de maintenance ou de rénovation

Les travaux de réhabilitation, de maintenance ou de rénovation sont réalisés par des professionnels du BTP. Les peintres, maçons ou plaquistes peuvent être exposés à de l’amiante.

La phase du repérage est le moment où l’amiante doit être détecté dans les différentes parties d’un bâtiment. 

La prévention des risques sur chantiers est très encadrée sur le plan juridique

La prévention des risques sur chantiers en présence d’amiante est très encadrée sur le plan juridique :

  • Les articles R4412-94 à R4412-96 du Code du travail posent les fondements de la réglementation sur l’amiante ;
  • L’étape d’évaluation initiale des risques est précisée dans les articles R4412-97 à R4412-99 du Code du travail ;
  • Les articles R4412-100 à R4412-102 du Code du travail traitent de la valeur limite d'exposition professionnelle (VLEP) ;
  • Les conditions de mesurage des empoussièrements et de contrôle de la VLEP sont mentionnées dans les articles R4412-103 à R4412-106 du Code du travail ;
  • Les principes et les méthodes de prévention sont stipulés dans :
    • Les articles R4412-107 à R4412-115 du Code du travail ;
    • L’arrêté du 7 mars 2013 évoque les modalités d’entretien et de vérification des équipements de protection individuelle (EPI) utilisés lors d’interventions en présence d’amiante en SS3 et SS4 ;
    • L’arrêté du 8 avril 2013 relate quant à lui les mesures de prévention, les moyens, les outils, les démarches et les plans d'action à mettre en place pour intervenir sur une zone amiantée ;
    • l’arrêté du 23 février 2012 rend obligatoire la formation à la prévention des risques sur chantiers avec d’une part une formation SS3 et d’autre part une formation amiante SS4. 

Prévention des risques sur chantiers : l’amiante, un risque fréquent

L’utilisation de l’amiante n’est plus autorisée depuis le 1er janvier 1997 en France. Cependant, sa présence sur notre territoire, bien que réduite, est encore très engagée. Des matériaux enfouis dans les toitures, les sols, les murs ou les canalisations en contiennent et sont souvent facteurs de risques. 

Le CNFCE vous informe sur la prévention des risques sur chantiers à planifier en présence d’amiante.

L’amiante est présent dans de nombreux bâtiments collectifs. Sa dangerosité est particulièrement élevée sous forme de fibres d’amiante. Celles-ci peuvent pénétrer dans les poumons et provoquer des maladies graves. 

Percer un mur, décaper une peinture ou creuser une canalisation : ces travaux qui peuvent paraître banals et simples à réaliser doivent être menés avec précaution pour éviter d’encourir un risque relatif à l’amiante.

Les travailleurs du secteur du BTP sont particulièrement concernés. Les activités de maçons, carreleurs, peintres ou encore plombiers sont souvent exposées au risque amiante.