Pendant le confinement, le CNFCE est autorisé à poursuivre son activité
et assurer l’animation de ses formations en présentiel ou en distanciel.
Nos formations sont donc maintenues.

Comment gérer une personne ou un collègue toxique au travail ?

Comment gérer une personne ou un collègue toxique au travail ?

Vous devrez peut-être travailler avec des personnes toxiques, négatives, égocentriques ou jalouses, tout au long de votre carrière. Vous ne pouvez malheureusement pas changer les autres alors autant faire en sorte que le changement vienne de vous. Découvrez quelques conseils à appliquer si vous travaillez avec un collègue toxique.

Qu’est-ce qu’une personne toxique ? Définition

Comme pour tout problème, il convient de commencer par une définition claire et précise du problème rencontré. Ici, nous allons tenter de savoir comment reconnaître une personne toxique.

Définition d’une personnalité toxique

Qu’est-ce qu’une personnalité toxique ?

Comme son nom l’indique, une personnalité toxique est une personne qui peut empoisonner votre situation lorsque vous vous trouvez à son contact. Bien souvent, le comportement d’une personne toxique en entreprise provoque un sentiment de grand malaise et de fatigue mentale.

Une personne au comportement toxique est donc dangereuse pour l’environnement de l’entreprise, qui plus est lorsqu’elle est au contact d’une équipe entière.

Si aucune mesure n’est prise pour gérer la personne toxique, petit à petit, le stress que l’on ressent au départ seulement à son contact s’étend au-delà des limites du temps de travail : le collaborateur devient stressé avant de rejoindre son lieu de travail, mais aussi après.

On compte de nombreux schéma de personnalité compté comme toxiques. On peut compter par exemple :

  • Le manipulateur, qui cherche à atteindre ses objectifs personnels par des moyens détournés comme l’appel à la pitié des autres,
  • L’égocentrique, qui souhaite s’accaparer à lui seul le mérite de tous,
  • L’adversaire, pour qui la compétition est devenu le seul mot d’ordre,
  • Ou encore le destructeur, qui cherche à nuire à l’entreprise et à ses collaborateurs à cause d’une frustration d’origine professionnelle.

Toutes ces personnalités ont pour point commun d’avoir une influence très néfaste sur le bien-être au travail des collaborateurs, et donc indirectement sur les résultats de l’entreprise.

C’est pour cela que le devoir du manager est de gérer ces personnalités toxiques et de les neutraliser.

Côtoyer une personne toxique : une maladie qui a ses symptômes

En effet, au contact d’une personne toxique au travail, les collaborateurs peuvent ressentir de nombreux symptômes différents, comme s’ils étaient malades. On peut donc analyser le problème de la personne toxique comme tel : il s’agit d’une situation problématique (côtoyer une personne toxique) qui engendre des symptômes, mais qui a heureusement des remèdes.

Le plus grand mal qu’apportent les personnalités toxiques est le stress.

Le stress ressenti par le collaborateur au contact des personnes toxiques est d’autant plus important qu’il finit par créer une réelle inquiétude chez le collaborateur : il ne souffre pas uniquement lorsqu’il est au contact de la personne toxique, mais aussi avant et après. Concrètement, cela se traduit par l’évolution progressive du stress en stress chronique.

Or, le stress chronique n’est pas sans danger pour la santé physique ou psychique.

Un état de stress prolongé au travail peut se traduire pour l’individu par un profond état d’épuisement, ce qui impact gravement ses performances au travail et surtout son bien-être.

Le stress chronique influe aussi négativement sur le taux de cholestérol, les défenses immunitaires, le nombre d’ulcères à l’estomac et même le risque de maladie cardio-vasculaires. Le burn-out, reconnu comme maladie professionnelle, n’est alors plus très loin.

 Il faut donc trouver comment éviter une personne toxique.

Enfin, comme toutes les maladies, elle se repend. L’impact de la personne toxique sur les collaborateurs est de plus en plus important. Le stress cumulé par la faute de la personne toxique pousse les collaborateurs à perdre confiance en eux. Ils deviennent plus négatifs, plus néfastes pour leur environnement : ils deviennent toxiques à leur tour. À terme, c’est toute l’équipe qui peut perdre en efficacité et en bien-être, souvent de manière durable.

Comment gérer une personne toxique au travail ?

Gérer un collègue toxique n’est jamais simple : il est souvent présent près de vous, vous êtes obligé de travailler de pair avec lui… Mais en suivant ces quelques conseils, vous pouvez limiter l’influence du collègue toxique sur votre santé et votre productivité.

Comment se protéger des ondes négatives au travail ?

Le repos est le meilleur allié contre la personnalité toxique au travail

Être au contact d’une personne toxique au travail est un vrai problème, qui épuise, qui fait perdre du temps et vide de toute énergie.

Face à ce stress accumulé, le repos reste votre meilleur allié.

Grâce au repos, vous érigez une barrière mentale qui vous permet de rester productif et concentré au travail tout en n’étant plus atteint par les attaques du collègue toxique.

Le repos peut se caractériser de plusieurs manières :

  • Le repos physique vient évidemment d’un bon sommeil, mais aussi d’une alimentation saine et équilibrée. Dans les pires cas de problème avec une personne toxique, n’oubliez pas de prendre des vacances !
  • Le repos mental vient de votre capacité à déstresser. Cela passe par les activités personnelles, entre amis ou en famille. N’oubliez pas non plus que vous accorder un moment de solitude de temps à autre permet de se recentrer sur son travail. Par exemple, prendre le déjeuner à l’extérieur de l’entreprise, dans un parc proche du lieu de travail permet de se ressourcer un bref instant et de reprendre le reste de la journée avec plus d’énergie et pouvoir mieux gérer la personne toxique. Au bureau, n’hésitez pas, si vous le pouvez, à changer de place pour vous entourer de personnes positives.

Et la motivation au travail est votre meilleure arme

Rester motivé au travail quand on a un collègue toxique n’est pas chose aisée. Dans le pire des cas, le stress causé par un collègue toxique fait apparaître le syndrome de « la boule au ventre », vous faisant regretter de devoir aller au travail.

Pour autant, il faut garder à l’esprit que vous ne vous rendez pas sur votre lieu de travail spécialement pour rencontrer cette personne toxique, mais bien pour y exercer votre profession.

Cela implique non seulement de maintenir un certain niveau d’efficacité mais aussi de prendre un certain plaisir dans son travail. C’est cette notion de plaisir mêlée à la volonté de bien faire son travail qui crée la motivation. Et c’est grâce à cette motivation que le collaborateur trouve le courage de continuer malgré les attaques de la personnalité toxique.

Entretenez la motivation au travail en vous montrant volontaire pour des projets annexes et en prouvant à votre manager que vous souhaitez être mis dans la confidence des plans de l’entreprise : plus vous serez impliqué dans votre travail et dans l’entreprise, et plus la motivation et la volonté de bien faire surpasseront le stress causé par le collègue toxique.

 

En plus de ces quelques conseils vous permettant de se protéger des attaques du collègue toxique, il est aussi nécessaire de traiter le problème à la source en tentant de neutraliser la personne toxique.

Mettre des limites avec le collègue toxique

Si vous avez besoin de travailler aux côtés d’un collègue toxique, le réflexe à prendre immédiatement est d’établir certaines limites.

En effet, garder une distance émotionnelle avec la personne toxique vous protégera de ses effets néfastes sur votre bien-être et votre travail.

Lorsque vous interagissez avec un collègue toxique, ne vous ouvrez pas totalement : n’en dite pas trop sur qui vous êtes hors du travail, quelles sont vos aspirations, quelle est votre histoire. Chaque information que vous gardez pour vous est une attaque potentielle que vous épargnez à votre moral.

Une autre barrière est la limite que vous pourrez poser quant à votre comportement : c’est tout le fond de la question « comment réagir face à une personne toxique ? »

En effet, la personne toxique parviendra certainement à faire monter votre stress et avec lui, les chances de voir changer votre comportement.

En vous imposant certaines limites quant à vos réactions, vous vous empêchez de céder à la colère, à vouloir faire du mal à la personne toxique. En somme, vous vous empêchez de devenir toxique à votre tour. À l’échelle de toute l’équipe, cela représente beaucoup : vous stoppez la progression de l’influence néfaste de la personne toxique.

Prendre du recul avec la personne toxique au travail

Prendre du recul vis-à-vis de la personne toxique, c’est déjà faire face à la personne toxique. C’est une réaction normale. Cependant, il ne faut pas oublier qu’il s’agit aussi d’un élément avec lequel vous êtes obligé de travailler.

Il convient donc d’écouter ce que la personne toxique a à dire et de prendre en considération ses demandes.

Dans le cas contraire, vous pourriez prendre le risque de vous retrouver en porte-à-faux vis-à-vis de votre direction. Là encore, ne devenez pas un élément perturbateur pour le groupe entier à cause de la mauvaise influence de la personne toxique.

Faire appel au manager pour gérer la personne toxique

En dernier recours, si la présence de la personne toxique au travail devient un réel frein pour votre progression professionnelle et vos résultats, il ne faut pas avoir honte de demander l’intervention de votre manager. Il peut ne pas s’être rendu compte du problème avant que vous ne lui en fassiez part.

Le manager en charge de la gestion des conflits au travail organisera une médiation et vous pourrez exprimer clairement votre point de vue sur le problème rencontré.

De plus, cette intervention du manager est un gage de sécurité pour vous : si vos performances sont réduites à cause de l’action de la personnalité toxique, le signalement précoce du problème à votre hiérarchie vous permettra de vous justifier.

Dans tous les cas, la gestion des conflits en entreprise est un sujet compliqué puisqu’il aborde de très nombreux points liés tour à tour aux normes sociales, à la psychologie ou encore au management. Les managers doivent se tourner vers une formation de gestion des conflits pour résoudre, entre autres, les problèmes de personnalités toxiques au travail et ainsi sauvegarder le bien-être au travail de ses collaborateurs.

Formations incontournables

Demander un devis 01 81 22 22 18