Certification Qualiopi

message COVID-19 CNFCE

Nouveau manager : Comment bien manager ses anciens collègues ?

Nouveau manager : Comment bien manager ses anciens collègues ?

Manager une équipe dont on est issu, tout un exercice ! Comment trouver le juste équilibre lorsque l’on se retrouve à manager ses anciens collègues ? Comment rester professionnel dans sa posture sans se mettre ses collaborateurs à dos, dès lors que l’on se montrerait trop distant ou trop sur la défensive ? Comment éviter rupture et jalousie de nos anciens collègues face à notre promotion, avec qui l’on s’entendait bien et qui deviennent soudain nos collaborateurs ? Découvrez, grâce à notre formatrice en management, Isabelle Bénech, 5 conseils pour nouveau manager, afin d'apprendre à manager ses anciens collègues.

1. Le nouveau manager doit structurer sa prise de responsabilité face à ses anciens collègues

Afin de structurer sa prise de position en tant que nouveau manager, il est nécessaire de permettre à chaque collaborateur de s’exprimer sur cette promotion.

Ils doivent pouvoir exprimer leurs ressentis, qu’ils soient positifs ou bien qu’il y ait du ressentiment. Manager ses anciens collègues implique d’entendre le mécontentement des uns ou des autres sans juger ni trop se justifier. Le nouveau manager doit être capable de prendre en compte la difficulté d’accepter ce changement, sachant qu’il faut un nécessaire temps d’adaptation.

Pour faciliter le passage de collègue à chef, les nouveaux collaborateurs pourront être reçus individuellement en rendez-vous. Le nouveau manager leur laissera la possibilité d’exprimer leur point de vue sur la manière dont ils envisagent leurs objectifs futurs et leur collaboration à venir. Un bon moyen de renforcer leur autonomie et leur capacité à coopérer. Néanmoins, le manager doit rester ferme sur ce qui n’est pas négociable.

Découvrez notre programme de formation pour nouveau manager, sur 2 jours.

2. Le nouveau manager doit distinguer cadre professionnel et cadre personnel

Le fait de devenir le supérieur de ses collègues implique souvent un devoir de réserve. Trouver la bonne distance par rapport à son équipe : proche…mais pas trop, relève parfois de l’exploit. Il arrive que l’on ne se sente pas à la hauteur de la tâche même en étant parfaitement opérationnel.

Identifier l’essence même de son rôle de nouveau manager permet de faire ressortir sa valeur ajoutée auprès de son équipe, qui peut ainsi porter un nouveau regard sur celui qui est désormais leur responsable et qui autrefois était « l’un des leurs ».

Dans chacun des contextes, le nouveau manager doit pouvoir distinguer son enveloppe professionnelle (c’est à dire sa fiche de poste, ses responsabilités de manager, ses objectifs et les moyens dont il dispose) de son l’enveloppe personnelle, qui concerne ses goûts, ses affinités, ses préférences…

  • En tant que collègue, c’est plutôt l’enveloppe personnelle qui est sollicitée.
  • En tant que manager, c’est plutôt l’enveloppe professionnelle qui est sollicité vis à vis de l’équipe.

Il est toujours possible de passer d’une enveloppe à l’autre de la part du manager vis à vis de ses anciens collègues, c’est à dire parler « comme au bon vieux temps » entre collègues, à la pause déjeuner. Du moment que le manager sait faire la distinction.

3. Donner du sens à vos propos de nouveau manager

Donner des informations précises, répondre aux questions des collaborateurs dans la mesure du possible sont des points sur lesquels le nouveau manager devra se concentrer. Il doit faire de son mieux pour donner du sens à l’action, relayer la stratégie de l’entreprise et faire ressortir les enjeux auxquels l’entreprise est confrontée.

La connaissance de ces enjeux peut amener l’ancien collaborateur, devenu manager, à changer son point de vue sur certains aspect et contraintes à faire accepter à l’équipe.

A titre d’exemple : rédiger un reporting quotidien pouvait paraitre contraignant à l’équipe qui bien souvent s’en plaignait. L’ancien collaborateur, maintenant manager, s’en plaignait lui aussi lorsqu’il faisait partie de l’équipe.

Devenu manager de cette même équipe, il doit maintenant expliquer en quoi c’est important de prendre ce temps quotidien pour remplir ce document, même si cela est contraignant. Il insistera alors sur le sens de cette action. Il pourra préciser qu’à l’époque, il renâclait à le faire et n’en avait pas vraiment compris le sens.

4. Être bienveillant envers son ancienne équipe : donner des feedbacks positifs

Être un bon manager, c’est donner de la reconnaissance aux collaborateurs, en sachant mener des feedback bienveillants. C’est permettre ainsi à chacun de capitaliser sur ses réussites et comprendre ce qui peut être amélioré.

Quelques conseils pour donner de bons feedbacks à ses nouveaux collaborateurs

Le feedback est l’une des compétences managériales les plus importantes d’un manager.

Pour faire de bons feedback :

  • 1 feedback par message
  • Pour 1 feedback négatif, faites-en 9 positifs
  • Exprimer les faits et éviter les jugements
  • Se montrer bienveillant (être doux avec les individus, dur avec les problèmes)
  • Etc.

Pour développer vos compétences dans l’art du feedback, découvrez notre programme de formation au feedback, pour les managers.

5. Le nouveau manager doit favoriser le collectif et le travail d’équipe

Pour manager ses anciens collègues, il est opportun de capitaliser sur la bonne entente qui a pu exister dans l’équipe, quand le manager n’était alors que collègue, pour continuer à maintenir un bon relationnel à travers des actions de cohésion.

 L’un des objectifs du nouveau manager, et de tout manager en général, est de permettre à son équipe de développer ses compétences et ses talents. Cela peut être d’autant plus facile que le manager connaît les aspirations de ses anciens collègues.

Pour autant, manager ses anciens collègues n’est pas sans écueils. Il est plus difficile de dire non à quelqu’un dont on connaît et les zones de fragilité.

Par exemple : Si l’on est amené à « recadrer » quelqu’un qui arrive en retard alors même que l’on connaît la situation familiale difficile et que l’on a soutenu comme collègue. Il va être essentiel, après avoir cherché des solutions individuelles, de faire ressortir l’aspect nécessité de service ou bénéfice commun à prendre son poste à l’heure.

 

Le CNFCE, organisme de formation pour les managers

Le CNFCE propose de nombreuses formations professionnelles pour les managers. Consultez notre catalogue, fort de plus de 80 programmes de formations, sur plus de 10 thématiques.

Pour tout autre besoin en matière de formation pour les entreprises, consultez le reste de notre site.

 

Isabelle Bénech est formatrice, coach et sophrologue depuis plus de vingt ans. Elle est spécialisée dans la communication positive, le développement de l’intelligence émotionnelle, et l’efficacité professionnelle dans tous les contextes.

Elle est l'auteur de :

  • "Entretien d’embauche : comment parler de soi", aux éditions J’ai Lu.
  • "Le guide de l’emploi et la formation des personnes handicapées » aux éditions Rebondir.
  • "365 jours optimistes" aux Editions 365.

Formations incontournables

Demander un devis 01 81 22 22 18