Centre National de la Formation Conseil en Entreprise

Les conséquences des TMS sur les entreprises

Les conséquences des TMS sur les entreprises

Les TMS (troubles musculosquelettiques) et les problèmes de dos - sont considérés comme le « mal du siècle » par les entreprises (tout secteur confondu) et les autorités de santé. Ces troubles physiques, représentant 87% des maladies professionnelles et 20% des accidents de travail en France, ont des conséquences socio-économiques considérables. Découvrez dans cet article quelques pistes pour prévenir et limiter au maximum les risques professionnels que les problèmes de dos/TMS engendrent sur votre activité.

Les conséquences des risques professionnels de type TMS/problèmes de dos sur l’entreprise

Les TMS (troubles musculosquelettiques), ou les problèmes de dos en général, sont l’un des symptômes les plus rencontrés dans le cadre des risques professionnels. Rappelons que les troubles musculosquelettiques sont des maladies affectant :

  • Les muscles,
  • Les tendons,
  • Et les nerfs.

On dénombre notamment des dizaines de pathologies plus ou moins importantes comme :

  • La hernie discale
  • Le lumbago aigu (brèche au niveau du disque intervertébral)
  • La sciatique (compression du nerf sciatique)
  • Le syndrome de canal carpien
  • Etc.

Côté chiffres, les TMS et les problèmes de dos ont des conséquences économiques non négligeables sur le secteur de l’entreprise. Selon l’Assurance Maladie, “les TMS ont représenté [en 2015] plus de 87 % des maladies professionnelles ayant entraîné un arrêt de travail ou une réparation financière en raison de séquelles.”  

A cela, il est nécessaire de préciser que parmi les accidents de travail, près de 20% sont causés par des problèmes de dos ou des TMS

Outre la perte de performance causée par l’absence de l’employé sur son poste, vient s’ajouter le coût important engendré lorsque l’accident a lieu dans l’espace de travail.

Quels sont les conséquences économiques des accidents de travail/maladies professionnelles ?

Un arrêt de plus de 24 heures engendré par un accident de travail a un coût significatif, en particulier pour les TPE/PME.

  • Coût direct moyen brut d’un arrêt de travail de plus de 24h : 3200e (source CNAMTS)

A cela s’ajoute des frais indirects, comme :

  • Le remplacement (temporaire ou définitif) du ou des salariés arrêté(s),
  • La perte de productivité suite à l’absence du salarié,
  • Le remplacement du matériel et des produits détériorés,
  • La gestion administrative de l’accident,
  • Etc.

A noter que les cotisations sociales d’accidents du travail d’une entreprise (de plus de 20 salariés) peuvent augmenter en cas de survenance d’un accident.

Ces coûts indirects peuvent donc faire tripler le coût direct d’un accident de travail !

Les conséquences des TMS sur la santé des salariés

Au-delà des enjeux économiques pour les entreprises, c’est avant tout la santé et la sécurité des salariés qui sont impactées. Les conséquences des TMS et du mal de dos peuvent être aussi bénignes que désastreuses, dans la vie professionnelle comme personnelle. 

  • Baisse de la productivité au travail,
  • Augmentation des fréquences d’arrêts de travail,
  • Douleurs musculaires, douleurs cervicales, maux de tête,
  • Handicap plus ou moins grave,
  • Perte d'autonomie,
  • Gènes physiques

Le rôle des formations en gestes et postures dans la prévention des TMS

La formation des salariés aux gestes et postures/ à l’ergonomie est capitale pour sensibiliser ses employés aux accidents/maladies professionnelles causés par des “mauvais gestes”. Le but de ces formations, déclinables selon les activités de votre entreprise, sera :

  • D’apporter des connaissances pour mieux comprendre les TMS et leurs causes : Qu’est-ce qu’un TMS ? Comment se manifeste un TMS sur le corps humain ?
  • D’appréhender les principes de sécurité physique et d’économie d’effort : 
    • Limiter les manutentions manuelles et diminuer le poids des charges,
    • Aménager correctement les postes de travail,
    • Mettre à disposition des salariés des aides à la manutention,
    • Appréhender les principes de base de sécurité physique et d’économie d’effort,
    • Etc.
  • D’analyser ses positions (assises, debout, en action) et son poste de travail pour identifier les facteurs de TMS et les corriger.

NB : Le coût moyen d’une formation en gestes et postures est d’environ 595e pour un groupe de 10 personnes. Comparé aux coûts engendrés par un accident de travail (voir ci-dessus), nous ne pouvons que vous conseiller de faire suivre ces formations à vos employés.

Comment prévenir les maladies professionnelles (TMS et aux problèmes de dos) ?  

Le lien entre conditions de travail et TMS est établi depuis de nombreuses années. De nombreux gestes et actions de prévention peuvent réduire de manière significative les conséquences les plus graves des problèmes de dos ou de TMS en entreprise (douleurs chroniques comme arrêts de travail). 

La mise en place d’une politique de prévention dans son entreprise est la plus importante (et obligatoire), soit :

  • “Des actions de prévention des risques professionnels,
  • Des actions d’information et de formation (de type gestes et postures),
  • La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés”
  • La mise à jour de son document unique d’évaluation des risques ou DUER en y incluant les risques causés par l’exposition aux TMS/problèmes de dos (ou tout autres risques auxquels les employés sont exposés). NOTA : Ce document obligatoire, quel que soit la taille d’une entreprise, doit être réévalué au moins par an.
  • La nomination de responsable santé-sécurité

Rappelons qu’il est obligatoire (article L41121-1 du Code du travail) pour le chef d’établissement “ [de prendre] les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs de l’établissement.” 

Dans le cadre des TMS et des problèmes de dos, l’attitude privilégiée pour limiter ces risques professionnels pourra être de :

  • Former son/ses salariés aux principes des gestes et postures au travail
  • Réaliser un diagnostic des postes de travail et déceler les facteurs de risque 
  • Adapter les postes de travail pour que les employés adoptent des pratiques ergonomiques et respectueuses de leur corps.

Quelles sont les causes des TMS et problèmes de dos au travail ?

Pour du personnel de bureau (travail sur écran ou debout) :

Les TMS et problèmes de dos, sont majoritairement causés par des activités répétitives, des ports de charges lourdes ou des gestes incorrectes. 

Le personnel du bureau est, avec le manutentionnaire, l’un des plus exposés aux problèmes de dos. La position qu’il adopte au quotidien, à savoir une position assise, sur une chaise de bureau face à un ordinateur, n’est pas forcément optimale et peut, à terme, avoir des conséquences plus ou moins graves sur son état physique.

  • La sédentarité au travail, ou le fait d’avoir une fréquence de déplacement (et dans ce cas précis, de mouvements) faible, favorise l’apparition de troubles musculosquelettiques ou de nombreux problèmes de dos.
  • Une mauvaise position assise, des gestes et postures incorrectes (inclinaisons latérales, dos rond, rotation, extension)
  • Des équipements ou des outils de travail mal placés ou mal utilisés (ex : Ecran d’ordinateur placé en dessous du niveau des yeux),
  •  Des facteurs comme le stress ou des risques psychosociaux, causant des crispations des muscles pendant une longue durée,
  • Etc.

Découvrez dans notre article quelques bons gestes et postures pour le travail assis ou debout

Pour du personnel manutentionnaire : 

Le travail de manutentionnaire, ou impliquant de la manutention de biens ou de personnes, est particulièrement touché par des problèmes de dos ou des TMS. Parmi les causes de lésions, de pathologies ou d’accidents, on retrouve :

  • Le port de charges lourdes en adoptant des gestes et postures non adaptés,
  • Des mauvais gestes et postures (mauvaise position assise, dos courbé etc.),
  • Le travail debout (tension sur la colonne vertébrale, douleurs dans les reins, douleurs au cou, aux pieds etc.) 
  • La répétition de gestes dans un laps de temps court, des activités répétitives ou un travail répétitif,
  • Des facteurs psychosociaux (stress) causant des crispations des muscles sur une longue durée
  • La mauvaise utilisation d’un équipement de travail,
  • L’exposition à des vibrations liées à l’utilisation d’outils ou de machines vibrantes (type marteau-piqueur)
  • Etc.

 

Le CNFCE, partenaire des entreprises en matière des préventions et de gestion des risques

Notre organisme de formation met à disposition à destination des professionnels et des entreprises de nombreux programmes de formation ayant pour thème la prévention des risques auxquels sont exposés les salariés.

Consultez nos thématiques de formations sur la santé des personnes ou santé, sécurité au travail. Nos conseillers vous accompagneront dans la mise en place d’actions de prévention, en sessions inter entreprise ou intra entreprise (les plus adaptés au contexte des entreprises).

Formations incontournables

Demander un devis Plan d'accès 01 81 22 22 18