Le CNFCE vous accueille de 8h30 à 17h30
Distanciel ou présentiel, nous trouverons le meilleur format pour vos formations.

Permis de conduire : est-il obligatoire pour passer le CACES ?

Découvrez dans cette foire aux questions tout ce qu’il faut savoir sur le rôle du permis de conduire pour le passage du CACES.

Le permis de conduire est-il obligatoire pour passer le CACES ?

Dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire de posséder le permis de conduire (permis B ou autre) pour passer un CACES (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité).

A ce titre, les futurs conducteurs d’engins du référentiel CACES peuvent participer aux examens théoriques et pratiques, même sans connaître les règles propres à la sécurité routière

Vous êtes salarié d’entreprise et souhaitez passer le CACES ? Découvrez notre catalogue de formations CACES disponibles pour les entreprises.

Contactez le CNFCE pour connaître les démarches d’inscription et de financement pour nos formations.

Permis de conduire et CACES : quelles différences ? Quelles similarités ?

Le passage du CACES, contrairement aux examens du permis de conduire, ne donne pas lieu à la remise d’un permis.

Le CACES correspond à un certificat attestant de la capacité d’un conducteur à effectuer ses missions en toute sécurité.

NB : il n’existe pas de système de points pour un CACES.

En cas d’infraction aux règles de sécurité en entreprise, le conducteur d’engins peut se voir retirer son autorisation de conduite, délivrée par son employeur.

Même en possédant le CACES, l’annulation de l’autorisation de conduite signifie qu’un conducteur n’est plus autorisé à manœuvrer un engin dans son entreprise.

Pour passer le CACES, le candidat doit :

  • Être en possession d’un certificat médical valide
  • Être âgé de plus de 18 ans
  • Parler le français

Le CACES est-il valable dans les pays de l’Union Européenne ou à l’étranger ?

Contrairement au permis de conduire, le CACES ne permet de conduire des engins ailleurs qu’en France.

Cela signifie qu’il est obligatoire de passer un examen équivalent au CACES dans un pays étranger ou dans l’UE.

Dans quel cas le permis de conduire est obligatoire pour la conduite d’engins CACES ?

Bien que la conduite sur route soit exceptionnelle, un conducteur d’engins de chantier (CACES R482) peut être amené à conduire sur la voie publique.

Dans ce cas, le conducteur d’engins CACES doit posséder le permis de conduire (permis voiture ou permis poids lourd), afin de respecter le code de la route et la signalisation.

Le permis B et le permis C sont néanmoins nécessaires pour la conduite des camions sur lesquels sont fixées les grues mobiles.

En cas de contrôle de police, le conducteur doit présenter son permis de conduire, pour prouver qu’il est en règle.

Comment se déroule le passage du CACES ?

Le passage du CACES permet aux futurs conducteurs de maîtriser les règles de conduite intérieures, pour circuler dans les locaux de l’entreprise ou en extérieur.

La formation au CACES se compose d’un apprentissage en deux parties. Une partie sur les aspects théoriques à connaître :

  • Réglementation CACES
  • Règles sur la circulation dans l’espace de l’entreprise
  • Etc.

Et une autre, sur les aspects pratiques.

En fin de formation, le moniteur interne ou le formateur externe évalue la capacité des stagiaires à conduire les engins de levage ou de manutention.

Le CACES obtenu, sous réserve de réussite aux examens, est valable 5 à 10 ans, en fonction de l’engin.

Pour en savoir plus, découvrez notre sujet sur le déroulement de la formation CACES.

Vous ne trouvez pas votre réponse ?
Posez votre question


Vos données personnelles sont utilisées dans le cadre strict de l’exécution et du suivi de votre demande par les services du CNFCE en charge du traitement. Elles sont nécessaires à l’exécution de ce service. Elles sont conservées pour une durée de trois ans à compter de notre dernier contact. En application de la réglementation sur la protection des données à caractère personnel, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de limitation du traitement ainsi que d’un droit d’opposition et de portabilité de vos données. Pour en savoir plus et réaliser un traitement sur vos données, nous vous invitons à vous connecter à notre politique de confidentialité.
Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits « Informatique et Libertés » ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.