Notre équipe vous accueille, par téléphone, de 8h30 à 17h30
CNFCE, le partenaire préféré de votre réussite

Les effets psychologiques du confinement sur les salariés

31 mars 2020 Evénement
Les effets psychologiques du confinement sur les salariés

Le coronavirus a des conséquences socio-économiques majeures, avec la fermeture de la plupart des entreprises non-essentielles, l’obligation de l'activité partielle et la mise en place d’un confinement à l’échelle nationale. Mais d’autres conséquences, notamment psychologiques, sont causées par ce dernier point. De quelles manières peuvent-ils se traduire ? Les conséquences du confinement peuvent-elles être durables dans le temps ? Découvrez-le dans cet interview de Sylvie Protassieff, psychologue clinicienne et consultante-formatrice au CNFCE.

Quels sont les effets du confinement sur le monde du travail et sur les salariés ? 

Le monde professionnel, en cette période de confinement, est transformé.

Dans le secteur tertiaire, une majorité des collaborateurs est en télétravail. C’est une bonne façon de structurer le temps et d’éviter ou d’atténuer les réactions excessives d’angoisse ou d’ennui. Mais le télétravail s’exerce différemment selon que l’entreprise a mis en place un Plan de Continuité des Activités (PCA) … ou non.

NB : les prénoms ont été modifiés.

Pierre, directeur d’un centre d’appels et de relations clients d’une structure du secteur bancaire (et donc contrainte de continuer à fournir le service à ses clients) a depuis qu’il est en poste proposé à sa direction d’investir pour remplacer le système vétuste de traitement des appels. Les différentes propositions qu’il a pu faire ont été refusées.
Les chargés de clientèle ne pouvant donc pas répondre aux appels depuis chez eux, il a été décidé le 16 mars qu’un message vocal serait enregistré demandant aux clients de communiquer seulement par mails avec l’entreprise.
Quelques jours plus tard, le système de réception tombe en panne et le directeur est contraint de se déplacer pour aller le remettre en service.
Vous avez dit confinement ?

Dans d’autre cas, l’entreprise a décidé de mettre ses collaborateurs en activité partielle.

Marine, jeune ingénieur travaillant dans le BTP aurait pourtant bien pu s’occuper en télétravail (calculs, mails, retard à rattraper sur certains dossiers, anticipation sur d’autres, etc.). Mais la décision de mettre toute l’entreprise en activité partielle pour des raisons économiques l’a prise au dépourvu.

Son compagnon étant, lui, en télétravail elle s’est sentie abandonnée et a mis une semaine avant de reprendre pied et structurer son temps… autrement.

Dans ces deux exemples, les personnes ont ressenti de la frustration et de la colère.

Mais pour d’autres, le confinement est une excellente nouvelle !

Jean, agent d’accueil, est régulièrement en conflit avec ses collègues. Confiné, il s’est remis à la peinture et nage actuellement dans le bonheur.

Des personnes plus touchées psychologiquement que d’autres par le confinement ?

Dans la situation actuelle, les personnes qui se retrouvent le plus en difficulté psychologique sont :

  • Les personnes à tendances hypocondriaques (elles prennent de plein fouet l’angoisse d’être malades, ce qui développe ou accentue leurs angoisses),
  • Les personnes ayant tendance à s'ennuyer et à tourner en rond (risquant notamment de développer une consommation d’alcool, psychotropes ou substances illicites excessive).

Les effets psychologiques du confinement peuvent-ils s’inscrire dans le temps ? 

Il est presque certain que cette crise du COVID 19 aura des effets long terme sur les individus.

La situation actuelle est traumatique psychiquement. C’est-à-dire qu’elle fait effraction dans le psychisme.

Ce n’est pas une guerre ni un attentat avec la déflagration d’une bombe, mais c’est tout de même une atteinte à notre sentiment de sécurité et de stabilité habituel.

Pour beaucoup de gens, le monde qu’ils ont connu s’effondre. Une partie de la population en gardera les stigmates, avec des effets dépressifs et surtout d’angoisse.

Mais comme toujours, la situation pourra avoir des effets long terme positifs :

  • Remise en question des choix de vie pour être davantage en adéquation avec soi-même,
  • Remise en question professionnelle.

Il faut considérer que cette pause forcée est aussi potentiellement un extraordinaire moment de réflexion.

Quelques conseils pour appréhender le confinement de manière positive 

Pour passer le cap au mieux : 

  • Il faut faire une activité physique chez soi, (il y a de nombreuses apps qui le permettent),
  • Arrêter de regarder les infos (la connaissance du nombre de morts n’apporte pas de bénéfice particulier),
  • Structurer son temps (si on ne télétravaille pas, se lancer dans un projet qui a du sens, personnel ou professionnel),
  • S’accorder des pauses et des moments agréables.

Si vous devez travailler de chez vous, découvrez nos conseils pour être productif en télétravail et  vous organiser de manière positive. 

Nos formations de référence

Demander un devis 01 81 22 22 18